Commander
  • Frais de port : 7 euros
Total : 0 euros

Les publics du Kamishibaï

Les crèches et haltes garderies choisissent des kamishibaïs avec peu de texte et des illustrations simples, faciles à déchiffrer. Les enfants différencient : les objets, les couleurs, les positions dans l’espace, les expressions etc… Ce support est bien intégré dans le concept des « bébés lecteurs »

Les écoles maternelles utilisent fréquemment ce support pour des séances de lecture vivante pour l’éveil, le développement au langage et la sensibilisation aux arts plastiques. Les différents kamishibaïs peuvent faire l’objet de mise en scène autour du théâtre avec divers accessoires. De même les enfants, une fois l’histoire connue, peuvent accompagner l’enseignant dans sa lecture avec des bruitages ou des mimes. Un fond sonore et une source lumineuse agrémenteront les séances de lecture. L’utilisation des planches sans les textes est très intéressante pour mettre en place des séances de « lecture d’images » développant ainsi l’imaginaire des enfants. Des ateliers d’initiation aux arts plastiques sont souvent mis en oeuvre autour d’un thème choisi par l’enseignant. Les dessins réalisés par les enfants pourront être présentés dans le théâtre.

Les écoles élémentaires plébiscitent le kamishibaï pour l’apprentissage et le développement de la lecture, l’initiation aux arts plastiques, le travail en décloisonnement ainsi que la mise en place d’ateliers de création de kamishibaïs. La lecture à voix haute devant les camarades est un exercice difficile. Les séances de lecture effectuées par les élèves dès le début du cycle 3 leur permettent d’acquérir rapidement une certaine confiance en eux qui leur sera bénéfique : certains se découvriront même des talents de conteurs ou de comédiens. Les textes de vos kamishibaïs peuvent être traduits dans diverses langues à l’intérieur des réserves prévues au dos des planches.

Les centres de loisirs qui accueillent des enfants de 3 à 11 ans sont de grands adeptes des kamishibaïs. Les animateurs possèdent ainsi dans leur structure un outil qui plait aussi bien aux plus petits qu’aux grands et ne sont en général pas à cours d’idée pour animer de la meilleure façon qui soit les différents kamishibaïs..

Les collèges ont récemment découvert ce mode de communication. Dans les C.D.I., de nombreuses séances de lecture sont organisées pour développer l’aisance dans l’expression orale. Les professeurs de français les utilisent pour l’étude des contes classiques, les professeurs de langues réalisent des traductions permettant ainsi à leurs élèves de se familiariser d’une manière ludique à l’oral avec les langues étrangères. Les professeurs d’arts plastiques sélectionnent certaines planches des kamishibaïs et demandent à leurs élèves d’effectuer des reproductions selon différentes techniques ou mettent en place des ateliers de création de kamishibaïs ; certaines de ces réalisations pourraient tout à fait être éditées tant le travail réalisé par les élèves est parfois stupéfiant.

Les bibliothèques et médiathèques ont toutes intégré dans leurs animations le « phénomène » kamishibaî qui rencontre un vif succès auprès des enfants.

Les orthophonistes ont trouvé auprès du kamishibaï un outil intéressant à utiliser dans le cadre de certains troubles de langage.

En maisons de retraite, le kamishibaï a également séduit les animateurs. De plus en plus souvent, des enfants vont rencontrer des personnes âgées et leur raconter des histoires créant ainsi des liens inter-générations pour le plus grand plaisir de tous.

Les I.M.E., les services hospitaliers infantiles pour séjours de longue durée, les conteurs(euses), les associations de lecture et bien d’autres encore ont définitivement adopté le kamishibaï tant ses vertus sons nombreuses.

creation site internet Perpignan